AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La tonte de la pelouse

Aller en bas 
AuteurMessage
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 59160
Age : 66
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: La tonte de la pelouse   Jeu 18 Mai - 12:09:01

C'est l'opération marquante de l'entretien du gazon, qui en révèle toute la beauté. La tonte permet de supprimer une grande partie des mauvaises herbes et si elle est pratiquée régulièrement, elle force les touffes à s'épaissir.

Remarque: veillez au bon affûtage de la lame pour une coupe nette sans risque d'arrachage et de jaunissement.

Quels sont les critères de choix d'une tondeuse ?La surface à tondre conditionne la largeur de coupe
La fréquence de tonte influe sur le type de machine (tondeuse, mulcheuse ou faucheuse)
Le degré de pente est à prendre en compte dans le choix de la motorisation.
La présence d'obstacles sur la pelouse implique le choix d'un modèle thermique (moins contraignant qu'un modèle électrique à fil)
Préférez en général :

Les tondeuses électriques pour les petites superficies qui ne dépassent pas 500 m2
Les tondeuses thermiques pour les superficies comprises entre 500 et 3000 m2
Les tondeuses autoportées pour les grandes superficies de plus de 3000 m2 (dès 1000 m2 pour ceux qui souhaitent un confort de tonte optimum).
Quelle hauteur de coupe adopter ?Une hauteur de coupe en rapport avec la destination finale de la pelouse (plus le piétinement est important, plus l'herbe doit rester haute pour permettre une régénération rapide)
Hauteur de coupe "idéale" : de 4 à 5 cm
Ne jamais couper plus du tiers du brin d'herbe (au printemps, une fois par semaine)
Conseils :

Tondre court au printemps
Par temps chaud (été) et pelouse à l'ombre, tondre plus haut
Pour la dernière tonte d'automne, relever la hauteur de coupe à 6-7 cm et ramasser les feuilles mortes.
Faut-il ramasser l'herbe coupée ?Le ramassage permet la pénétration de l'eau et des éléments nutritifs dans le sol. Il ralentit le feutrage (jaunissement). A l'inverse, l'herbe non ramassée, loin de se transformer en compost, fermente et devient propice au développement de maladies cryptogamiques.

Les mulcheuses (ou tondeuses mulching) offrent une bonne alternative :

Elles permettent de hacher l'herbe en fines particules qui retombent entre les brins de la pelouse sans l'étouffer et assurera en été une meilleure résistance à la sécheresse.
Remarque : le mulching exige une tonte et une scarification plus fréquentes.




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
frédérique
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14532
Age : 55
Localisation : nièvre
Emploi : CDI en restauration rapide
Loisirs : Musique, productrice sur MY MAJOR COMPANY
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: La tonte de la pelouse   Jeu 18 Mai - 12:13:12

:321: :cli: :bye:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/coccipilou?ref=profile
lyndia
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14234
Age : 43
Localisation : Ardèche
Date d'inscription : 12/09/2004

MessageSujet: Re: La tonte de la pelouse   Jeu 18 Mai - 17:24:13

:hel: j'en connais qui vont y aller :jum:
Revenir en haut Aller en bas
syradia
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 8045
Age : 61
Localisation : maine et loire: la cornuaille
Emploi : sans emploi, handicapée
Loisirs : ma collection de poupees, mes amies, mon ordi, repas sympa, les ballades avec mon mari en voiture
Date d'inscription : 12/09/2004

MessageSujet: Re: La tonte de la pelouse   Jeu 18 Mai - 18:41:33

:bisous: :fisch: merci merci
Revenir en haut Aller en bas
frédérique
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14532
Age : 55
Localisation : nièvre
Emploi : CDI en restauration rapide
Loisirs : Musique, productrice sur MY MAJOR COMPANY
Date d'inscription : 14/05/2005

MessageSujet: Re: La tonte de la pelouse   Sam 10 Juin - 6:44:39

La pelouse des stades de football

A l’approche de la Coupe du Monde 2006, l’Allemagne s’apprête à accueillir dans ses stades les meilleures équipes du monde. Mais saviez-vous que de la qualité de la pelouse dépend la qualité du jeu des footballeurs ? Il est crucial d’apporter le plus grand soin aux pelouses vertes des stades !
Un gazon un brin résistant

Le gazon d’un stade doit répondre à de nombreuses exigences techniques qu’impose la Fédération Française de Football. Ces critères concernent aussi bien le terrassement, le drainage, que les engrais ou encore l’imperméabilité ainsi que la densité du gazon.
Un gazon rasé de près pour un jeu plus zélé

La hauteur du gazon influe sur la vitesse du jeu : plus il est tondu ras, plus les mouvements des joueurs sont aisés. Ainsi, l’entraîneur peut adapter la vitesse du jeu selon la fatigue de son équipe par la hauteur du gazon. Les rebonds du ballon sont également plus élastiques sur une pelouse rase. En revanche, plus la pelouse est courte, plus elle est fragile.
50 pieds martyrisent la pelouse pendant 90 minutes

Sur le terrain, ce sont vingt-deux joueurs et trois arbitres, soient 50 pieds massifs et un escadron de crampons qui battent la pelouse. Les mottes de terre arrachées par les tacles et le piétinement sont autant de critères à prendre en compte avant de poser une pelouse sur un terrain de football. Mieux vaut un gazon résistant pour assurer la victoire !
Semis ou placage ?

Stade de ConcarneauIl existe différents procédés de pose de gazon : le semis (le plus traditionnel) ou le placage. Développé depuis une vingtaine d’années, le gazon de placage est un gazon naturel cultivé en gazonnière puis livré sous forme de rouleaux ou de pavés.

Selon le choix arrêté par les responsables du stade sur les conseils du jardinier paysagiste. Pour le semis, il effectue d’abord une étude sur des parcelles tests, puis crée un mélange de graines pour obtenir un tapis végétal le plus résistant possible et répondant aux exigences techniques et esthétiques définies par l’environnement.

L’inconvénient du semis est qu’il faut attendre 1 an au minimum avant que la pelouse ne soit jouable, contrairement au placage qui, une fois posé, est opérationnel en 2 à 3 semaines.

Le gazon plaqué permet un gain de temps non négligeable à la pose et à l’entretien, mais il présente d’autres difficultés techniques. Ainsi il existe toujours un risque de « rejet de greffe » si le gazon ne s’adapte pas au sol. Il faut également veiller à ce que l’enracinement soit solide et que l’imperméabilité soit aussi efficace sur le stade qu’en gazonnière.
Un gazon sous UV

Une fois le gazon posé, le jardinier-paysagiste doit veiller à rassembler les conditions optimales pour garantir une durée de vie la plus longue possible. Il développe ainsi différentes techniques pour pallier le manque d’ensoleillement inévitable sur une partie du stade. On trouve ainsi certains stades équipés de lampes recréant la lumière artificielle, comme c’est le cas au stade Louis II à Monaco, équipé de lampes éclairant les endroits où se portent les ombres des tribunes.

Froid et gel sont également des facteurs de risque pour le gazon. Ainsi des systèmes de chauffage peuvent-être installés sur les zones du terrain plus exposées au froid. L’intérêt de ce dispositif est de maintenir le sol hors-gel sans détremper la pelouse. Un système beaucoup plus efficace que la bâche protectrice qui reste cependant moins coûteuse donc davantage utilisée.
Arrosé mais pas détrempé

Stade de RomeLe rectangle vert devient aujourd'hui high-tech grâce à des systèmes de drainage qui rendent la pratique du jeu possible, même par forte pluie.

Selon la saison, le sol et la météo, il faudra apporter 5 à 15 mm d’eau/jour. Aujourd’hui, les pelouses sont équipées de systèmes d’arrosage automatiques hautement sophistiqués. L’eau ruissèle et s’évacue selon des normes très précises pour éviter un terrain détrempé. Ceci est rendu possible par un système drainant situé sous le gazon et recouvert d’un substrat filtrant.
Le gazon : un enjeu high-tech

Elément central d’un stade de foot, la pelouse connait de constantes évolutions. Elle est devenue un véritable enjeu pour la recherche et développement. La recherche se mène à l’échelle mondiale et se concentre tout particulièrement sur les questions de développement durable et de respect des normes écologiques (gazon résistant aux économies d’eau, tolérance aux fortes chaleurs et aux maladies). Les enjeux sont à la hauteur des surfaces semées. A titre d’exemple, le stade de France c’est 11 000 m² de surface engazonnée et 9 000 m² de pelouse pure.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/coccipilou?ref=profile
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 59160
Age : 66
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: La tonte de la pelouse   Sam 10 Juin - 8:32:05

:hel: :sif: ca fait du boulot




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La tonte de la pelouse   

Revenir en haut Aller en bas
 
La tonte de la pelouse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pelouse en régénération ...
» Pelouse nature
» Réaliser une piste d'atterrissage
» Motobineuse ou motoculteur pour angazonnement?
» Vous et votre coiffeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Philippe :: La buvette. :: Météo,jardinage.-
Sauter vers: