AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Associer les mots:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
AuteurMessage
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Lun 18 Jan - 15:24:17

 L'attitude des Amérindiens vers l’Éternel, le Grand Mystère qui nous entoure et nous englobe, est aussi simple qu'exaltante. Pour nous, c'est la conception suprême, apportant avec elle toute la mesure de joie et de satisfa...ction possible dans cette vie ... Le culte du Grand Mystère est silencieux, solitaire, libre de tout égoïsme ... Il est silencieux, parce toute parole est nécessairement faible et imparfait, les âmes de nos ancêtres monte à Dieu dans l'adoration muette ... Notre religion est un état d'esprit, pas un dogme...

Kent Nerburns,
"La Sagesse des Amérindiens»




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Mar 19 Jan - 10:19:15

Né vers 1834 dans une réserve, Standing Bear - ou Ma-chu-nah-zah - devint très tôt chef des Poncas du fait d'habiletés inhabituelles.
Rapidement, les Poncas furent délestés de leur territoire et envoyés vers le Sud par les Sioux. En 1858, les Poncas durent abandonner toutes les terres qu'ils réclamaient, sauf une petite réserve le long de la rivière Niobrara, où vivait Standing Bear. Ils essayèrent alors de passer de l'état de chasseurs nomades de buffles à celui de fermiers.
Dans le traité de Fort Laramie de 1868, le gouvernement donna par erreur cette portion aux Sioux. Il s'ensuivit des combats meurtriers entre les Poncas et les Sioux. Afin d'en finir, le gouvernement proposa alors d'envoyer les Poncas sur le Territoire Indien (l'Oklahoma actuel). En 1876, les Poncas envoyèrent une délégation constituée de dix chefs et d'un agent américain, afin d'estimer la terre et ses ressources. Du fait de l'avis défavorable de la délégation, les Poncas refusèrent de s'y rendre, mais y furent forcés par le gouvernement, escortés par l'armée.
L'environnement inhospitalier du territoire engendra beaucoup de décès. Standing Bear et trente autres guerriers tentèrent de retourner sur la Niobrara, mais furent appréhendés et détenus dans le Fort Omaha par le général Crook, sur ordre de Washington.
Alors qu'ils devaient repartir sur le Territoire Indien, Standing Bear et son groupe obtinrent de rester jusqu'à leur rétablissement. Standing Bear en profita pour saisir la Cour, et réclamer pour les indiens le statut de citoyen, avec les droits à la Liberté garantie par la Constitution. Il fut aidé par Thomas Tibbles et deux avocats, John Webster et A.J. Poppleton.
Le 30 avril 1879, le juge Dundy reconnu que l'Indien était une personne à part entière, et que par conséquent les Poncas étaient détenus illégalement. Il libéra Standing Bear et son peuple, puis une commission gouvernementale, dirigée par le président Rutherford B. Hayes, leur accorda une terre le long de la rivière Niobrara.
Entre 1879 et 1883, Standing Bear voyagea à travers les Etats-Unis de l'Est pour expliquer les droits des indiens. Il fut accompagné par Tibbles, Susette LaFlesche, et son frère Francis LaFlesche. Standing Bear reçut le soutien de beaucoup d'hommes d'influence, dont Henry Wadsworth Longfellow.
Lorsqu'il rentra de l'Est, il s'installa sur ses terres du Niobrara pour s'en occuper. Il mourut en 1908.
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Mar 19 Jan - 14:43:47

 
 
"Dans n'importe quelle situation, vous avez le choix de vous connecter avec l'énergie qui circule dans le cosmos. Vous pouvez vraiment transformer cette énergie en amour. C'est très différent de« pouvoir personnel ». La chose importante est... de travailler avec l'intention et intégrer cette énergie cosmique transformé en amour afin de projeter cette énergie vers les autres.

C'est le principe essentiel de l'art de la magie dans les Andes. " 

De Americo Yabar

 
Sagesse Amérindienne

 




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Mer 20 Jan - 10:12:46

Le jour où les européens s'installèrent au Canada, la manière de vivre des autochtones fut menacée, et Big Bear, un chef Cree, combattit toute sa vie pacifiquement afin de redonner sa fierté à son peuple. Très vite, il fut considéré comme un fauteur de trouble. Big Bear a combattu les autorités avec des mots, son peuple avec des balles, et tous les deux perdirent.
En 1887, la tribu de Big Bear fut dispersée à travers tout le pays. Du fait que la majorité de sa tribu se trouvait au Montana, Big Bear mourut seul en janvier 1888.
Big Bear, comme Louis Riel, fut l'un des leaders des Indiens des Plaines et des Metis qui tenta de favoriser l'unité, et fit pression sur le gouvernement de John A. Macdonald pour que les droits des Amérindiens soient respectés.
En 1876, Big Bear refusa de signer un traité demandant le sacrifice des droits des Indiens en échange de l'attribution d'une réserve. Mais, lorsque le buffle disparut et que la famine fit ses ravages parmi les Crees, il se résigna à signer le traité en 1882.
Big Bear perdit alors le contrôle de beaucoup de ses guerriers, ce qui aboutit à l'apparition d'une tribu nomade, qui tua 9 colons, et brûla Fort Pitt près de la frontière Alberta-Saskatchewan. Les guerriers furent finalement capturés, et Big Bear fut condamné pour trahison et envoyé au pénitencier de Stony Mountain. Au bout de deux ans de prison, il fut transféré à la réserve Poundmaker, et mourut un an après.
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Mer 20 Jan - 15:25:27

 
 
 
Il existe chez l'homme une soif pour la paix
Qui par la liberté peut s'étancher.
Reliant en profondeur notre âme à l'univers
Elle clame avec ardeur que nous sommes frères.
 
 
 
Il existe aussi une conscience à jamais
Eteinte qui fait que l'homme aime sans compter
Son prochain vivant sur notre planète
La paix est en chacun de nous en fait.
 
[size=19]
[/size]
 
 
Cette conscience dévoile le meilleur de nous-même
Quand dans un cri d'amour, en un poème,
Elle peut restituer nos richesses intérieures.
Puisse-t-elle toujours construire notre bonheur
 
 
 
Car en tout homme existe l’esprit d’un cœur léger
Qui vient vous embrasser de paroles éclairées
Notre belle conscience qui vie sans innocence
Nous offre sans compter des idées éclairées
 
 
 [size=19][/size]
 
 
Il existera toujours quelque part dans le monde
Des hommes qui feront que la paix soit féconde
Dans chaque recoin de la terre, notre mère
Car elle nous porte comme ses propres enfants...
 
 (Sandipoete, Jenny, et Yan)
 
Sagesse Amérindienne




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Jeu 21 Jan - 11:23:15

superbe !!!
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Jeu 21 Jan - 16:44:40

Dreamcatcher
Il y a bien longtemps, lorsque le monde était encore jeune, dans un village autochtone, un Amérindien dormait avec ses frères et ses sœurs dans leurs maison longue.

Un jour, l’homme partit à la chasse pour aller chercher le repas pour les prochaines lunes. Il partit loin, afin de trouver un orignal s’abreuvant d'eau de source pure coulant de la montagne. Il traversa rivières et fleuves avec courage et détermination, sans apercevoir de chevreuils, ni d’orignaux dans les environs. Il décida alors de partir vers une montagne, songeant que le repas allait bientôt être servi. En chemin, il aperçut une grotte immense dans laquelle pouvait se trouver n’importe quelle bête. Il y entra en y projetant tous ses espoirs.

Dans la grotte, l’orignal était absent. A la place un esprit malveillant s'y trouvait. L’homme se sentit mal, certain d'une sombre présence dans ces profondeurs. C’est alors qu’une bête surgit. Des yeux couleur de sang, un poil noir comme la nuit, un museau retroussé et des crocs prêts à mordre la chair. L’homme sursauta et s'enfuit, paniqué, abandonnant son arc derrière lui, avec une minuscule lueur d’espoir de rester en vie.

De retour au village, l’homme avait les bras vides. Pas de nourriture, ni d’armes pour chasser d’autres bêtes. Et il était terrorisé à l’idée de retourner à la chasse.

Le soir-même, il n’arriva pas à trouver le sommeil. Des qu’il s’endormait, il voyait encore ces deux yeux couleur de sang le fixer et la bête au poil noir prête à le dévorer. Le soir suivant, il essaya de nouveau de dormir, mais sans résultat. Nuit après nuit, lunes après lunes, l’homme ne pouvait plus dormir sereinement. L’esprit de la bête aux yeux de sang le hantait. Plusieurs soleils passaient et rien ne changeait.

Une nuit, l’homme se leva après un cauchemar. Il sortit du village et partit vers la forêt. Mais, exténué, il s’endormit sur le sol couvert de branchages.

Le lendemain à l’aube, l'homme se réveilla impressionné : il n’avait fait aucun cauchemar. Il leva les yeux et aperçut une toile d’araignée où perlait la rosée du matin.

L'homme s’endormit toujours près de la toile qui, au matin, s'illuminait des rayons du soleil.

Puis, il raconta cette histoire à son peuple, qui adopta cette technique.




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Ven 22 Jan - 11:30:10

Le maté est une infusion consommée en Amérique du Sud, en Argentine, au Chili, au Paraguay, en Uruguay, dans le sud du Brésil, et en Syrie dans le moyen orient. C'est une part très importante de la culture, et il est normal dans ces régions de voir des gens boire le maté dans la rue, respectant un rituel traditionnel.

La plante utilisée, la yerba maté (Ilex paraguariensis), parfois appelé « thé du Paraguay », « thé des Jésuites » ou « thé du Brésil », est une espèce sud-américaine du genre Ilex (comme les houx) et dont les feuilles, que l'on torréfie et pulvérise, fournissent, infusées dans l'eau chaude, une boisson stimulante, aux effets semblables à ceux du café ou du thé.

Le mot maté vient du Quechua mathi, qui désigne une sorte de calebasse, récipient traditionnellement utilisé pour boire le maté et encore utilisé de nos jours. La prononciation locale, en Argentine, au Paraguay et en Uruguay, transforme le premier son de Yerba en ajoutant une friction. En phonétique, cela donne /'ʃɛrβa/ ou /'ʒɛrβa/. En portugais l'herbe est appelée Erva mate (/'ɛrva 'mati/). Les jésuites, qui régentèrent le Paraguay pendant deux siècles, développèrent sa culture et l'étendirent dans les pays voisins : Uruguay, Bolivie, Argentine et dans les provinces sud du Brésil.
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Ven 22 Jan - 16:39:48

Tant que l'homme moderne pense qu'il est la chose la plus importante dans le monde, il ne peut pas vraiment apprécier le monde autour de lui, il est comme un cheval avec des œillères... Tout ce qu'il voit est lui-même, en dehors de tout le reste..."

Carlos Castaneda
 
Sagesse Amérindienne




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Sam 23 Jan - 11:07:36

Né en 1767 dans l'Illinois, le chef Black Hawk de la tribu des Sauks combattit les américains dans la guerre de 1812 pour le compte des britanniques. Il dénonça le traité de 1804, qui expropriait sa tribu de son territoire, et refusa de quitter la terre de ses ancêtres.
En 1831, les blancs utilisèrent la force pour imposer un nouveau traité qui les contraignait à abandonner leurs terres. En avril 1832, Black Hawk, avec plus de 400 guerriers et leur famille, retournèrent en Illinois après avoir passé l'hiver dans l'Iowa. Il trouva son territoire envahi par les colons qui refusèrent de s'en aller. Des troupes militaires furent chargées d'expulser les Sauks, et les pourchassèrent à travers l'Illinois et le Wisconsin. Déçu de ne pas obtenir de soutien de la part des britanniques, Black Hawk admit sa défaite. Cependant, lorsqu'un de ses émissaires de paix fut tué de sang froid, Black Hawk répliqua en attaquant avec succès une force bien supérieure en nombre, puis il se retira dans le Wisconsin.
Le général Henry Atkinson rassembla alors un bataillon de volontaires. La dernière bataille fut menée sur la rivière Bad Axe, où Black Hawk fut attaqué par les blancs et une tribu de Sioux. Pris au piège entre un canon monté sur un bateau et 1300 soldats, il hissa un drapeau blanc, geste qui fut ignoré, et la majorité de son groupe fut exterminé, femmes et enfants compris.
Black Hawk parvint à s'enfuir, et se rendit à Winnebago où il fut emprisonné. Là, il fut contraint de céder la partie est de l'Iowa. Relâché en 1833, il rejoignit ce qui restait de sa tribu et de sa famille dans l'Iowa. Il mourut en 1838.
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Sam 23 Jan - 14:19:30

 
 
Entrer dans la danse de la vie

Peu importe ce que nous ressentons ou savons, peu importe nos dons ou talents cachés : seule l'action les amènera à se manifester. Nous sommes nombreux à comprendre intellectuellement des concepts ...comme l'engagement, le courage et l'amour, mais nous ne les connaissons véritablement que lorsque nous les actualisons. L'action nous amène à la compréhension et transforme la connaissance en sagesse...

Dan Millman 
 
Sagesse Amérindienne




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Lun 25 Jan - 10:23:33






Nombre de messages: 15066
Age: 66
Localisation: astéroïde B 612
Emploi: RÊVEUSE PACIFISTE
Loisirs: lecture, promenades
Date d'inscription: 12/06/2007

Sujet: grands chefs   Mer 12 Sep - 22:04




Le chef Black Kettle vivait sur le vaste territoire de l'ouest du Kansas et de l'est du Colorado, qui avait été garanti aux Cheyennes par le traité du Fort Laramie en 1851. Cependant, en moins de dix ans, la découverte d'or amena une population importante au Colorado. Le gouvernement fit alors signer un deuxième traité, reprenant les terres aux Cheyennes, ne leur laissant que la réserve de Sand Creek dans le sud-est du Colorado. Black Kettle l'accepta en 1861, de crainte que le pouvoir militaire ne les écrase.
La réserve, cependant, ne pouvait assurer la subsistance des indiens. Aussi les épidémies se propagèrent rapidement. Les jeunes indiens s'enfuirent de la réserve et commencèrent alors à effectuer des raids chez les colons. Ces derniers envoyèrent leur milice à leur recherche, milice qui ouvrit le feu sur le premier groupe cheyenne en vue, en l'occurrence des innocents.
Cet incident créa un soulèvement chez les indiens des Grandes Plaines. Black Kettle, pourtant, comprit que le pouvoir militaire était trop fort, et conclut un marché avec le Fort Weld : ramener les insoumis à la réserve de Sand Creek en échange de leur sécurité.
Mais ce pacte fut trahi par le colonel John Chivington, chef du Troisième Corps de Volontaires du Colorado. Il attaqua le campement de Black Kettle le 29 novembre 1864, massacrant plus de deux cent cheyennes, dont beaucoup de femmes et d'enfants, puis les mutilant et les scalpant. Black Kettle échappa à la tuerie, mais continua malgré tout à prôner la paix et à empêcher les raids sur les colons. En octobre 1865, avec plusieurs chefs indiens, il signa un autre traité qui échangeait les réserves de Sand Creek contre celles du sud-ouest du Kansas, mais qui les dépossédait également de leurs territoires de chasse du Kansas.
Seule une partie de la nation cheyenne suivit Black Kettle et les autres chefs dans ces nouvelles réserves. D'autres rejoignirent les Cheyennes du Nord sur le territoire lakota. Beaucoup ignorèrent simplement le traité, et continuèrent à vivre sur les terres natales. Ce dernier groupe, mené par le chef Roman Nose, se battit furieusement contre le général William Tecumseh Sherman, ce qui amena l'arrêt de tout trafic à l'ouest du Kansas pendant un moment.
Le gouvernement voulut une fois de plus faire transférer les indiens dans deux minuscules réserves, où elles recevraient des provisions annuellement. Black Kettle fit partie des chefs qui signèrent ce traité, le Traité de la Medecine Lodge en 1867. Cependant, une fois installées, les tribus ne reçurent jamais la nourriture promise, ce qui entraîna le départ des indiens vers le groupe de Roman Nose.
En août 1868, Roman Nose mena une série de raids sur les fermes du Kansas. Sous les ordres du général Philip Sheridan, trois colonnes de troupes rejoignirent la Septième Cavalerie de Custer, pour mener la contre-attaque. Il s'avérait que les traces de replis des groupes menant les raids conduisaient au village de Black Kettle, sur la rivière Washita.
Le 27 novembre 1868, les troupes de Custer attaquèrent le village de Black Kettle, et tuèrent ce dernier.

Revenir en haut Aller en bas
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Lun 25 Jan - 10:35:21

J'ai repris cet article dans le forum d'une amie décédée.
Tout s'est mélangé et je ne parviens pas à effacer la notification de fauche.
Excuse-moi.
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Lun 25 Jan - 14:07:28

Un guerrier accepte son sort, peu importe ce qu'il est, et l'accepte dans une ultime humilité. L'humilité d'un guerrier n'est pas l'humilité d'un mendiant. Le guerrier ne baisse pas la tête devant personne, mais en même temps, il ne laisse personne baisser la tête devant lui. Le mendiant, d'autre part, tombe sur ses genoux à la baisse d'un chapeau et nettoie le plancher devant n'importe qui il considère être plus haut que lui; mais en même temps, il exige que quelqu'un d'inférieur à lui nettoie le plancher pour lui...

Carlos Castaneda
Sagesse Amérindienne




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Mer 27 Jan - 11:02:01

Big Foot fut le leader du groupe Miniconjou, massacré dans la crique de Wounded Knee le 29 décembre 1890.
Big Foot et son peuple vécurent dans la réserve de Cheyenne River, et furent les croyants les plus enthousiastes de la cérémonie de la Ghost Dance. La famine et la misère qu'ils trouvèrent dans leur réserve, lors de la défaite finale en 1889, firent que les Lakotas trouvèrent refuge dans le message de Renouvellement Messianique de la Ghost Dance. Le mouvement envahit rapidement tout le campement, alertant les agents indiens locaux. Plusieurs danseurs furent supprimés, d'autres rappelés à l'ordre par les troupes.
A la réserve de Standing Rock, où Sitting Bull fut suspecté d'encourager la Ghost Dance dans le but de provoquer un soulèvement, il y eut une effusion de sang lorsque la police indienne tua Sitting Bull lors de son arrestation. Beaucoup de la tribu du vieux chef décédé s'échappa alors pour se réfugier auprès de Big Foot.
Ce dernier décida de conduire son peuple loin de la violence rencontrée à Standing Rock, et s'échappa vers le sud, à Pine Ridge, espérant y trouver la sécurité. Malade, Big Foot n'avait plus d'intentions belliqueuses, et portait un drapeau blanc lorsque les patrouilles militaires les capturèrent le 28 décembre 1890. Cette nuit-là, Big Foot et sa tribu campèrent près de la crique de Wounded Knee, cernés par les soldats.
Le matin suivant, les soldats installèrent des mitrailleuses tout autour du camp, et commencèrent à confisquer les armes aux indiens. Lorsqu'un coup de feu partit accidentellement, les soldats ouvrirent le feu, et en quelques minutes, tuèrent plus de 370 lakotas. Puis ils poursuivirent les femmes et les enfants, pour les abattre à plusieurs kilomètres du lieu de la confrontation première.
Big Foot fut le premier à être abattu à Wounded Knee.
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Mer 27 Jan - 11:35:14

:hel: Sais tu pourquois  ont les apelle big foot???




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Jeu 28 Jan - 12:48:32

Le nom bigfoot (« grand pied » en anglais) lui a été donné par les premiers colons lors de la conquête de l'Ouest, du fait de sa grande taille présumée et surtout des empreintes gigantesques qu'il laisserait après son passage. Cet être humanoïde occuperait principalement les grandes chaînes de montagnes (Adirondacks, Rocheuses, Appalaches) ainsi que les régions très boisées et faiblement peuplées par l'homme (les Everglades). Le nom sasquatch vient de l'halkomelem sésq̓əc[1], « géant velu»[2].
Le terme amérindien « sasquatch » est plus utilisé au Canada tandis qu'aux États-Unis et en Europe le terme « bigfoot » lui est préféré. Ces êtres sont généralement décrits comme étant des hominidés. L'absence persistante de preuve matérielle de son existence conduit toutefois la plupart des scientifiques à les considérer comme relevant du folklore[3].
Revenir en haut Aller en bas
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Jeu 28 Jan - 12:55:38

Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Jeu 28 Jan - 22:58:03

:hel:  Merçi


 
 
Pour que tout les miracles se produisent, nous devons tenir ferme intention de ce que nous voulons voir se produire. L'intention crée l'action. Il s'agit de la concentration. Nous savons que la clé de la réussite de la pratique spirituelle est la capacité à se concentrer. Nous devons également être en mesure de maintenir le cap sur nos objectifs à long terme et court terme...

Hawk's Spirit
 
Sagesse Amérindienne




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Ven 29 Jan - 10:42:49

Né en 1810, Cochise fut le chef du groupe Chokonen de la tribu Apache Chiricahua. En 1861, Cochise fut fortement suspecté d'avoir enlevé l'enfant d'un rancher, et d'avoir volé son bétail. Le lieutenant George Bascom accusa très vite Cochise et voulut l'arrêter, malgré les dires de Cochise sur son innocence. De ce fait, ce dernier s'échappa avec sa femme.
Après plusieurs semaines de combat, deux compagnies de dragon conduisirent les Apaches qui restaient au Mexique, où ils les massacrèrent. Bascom fit pendre tous les otages masculins, dont le frère de Cochise. En représailles, les Apaches tuèrent près de 150 blancs et mexicains sur une période de deux mois. Vers la fin de 1861, les soldats quittèrent la région de Chiricahua, pour partir à la guerre dans l'Est. Bascom mourut plus tard au cours d'une bataille, fauché par une boule de canon.
Au matin du 30 avril 1871, 150 mercenaires anglais, mexicains et indiens Papago attaquèrent un camp indien endormi, où ils massacrèrent une centaine d'innocents, des femmes et des enfants pour la plupart. Les survivants furent placés en esclavage. Le président américain, Ulysse S. Grant, fut indigné par cet épisode, et envoya une commission de paix en Arizona, conduite par le général Oliver Howard et Vincent Coyler. Howard arrangea également une rencontre avec Cochise à l'automne, grâce à l'intervention de Thomas Jeffords.
Cochise était amer, mais réalisait qu'il menait un combat perdu d'avance. Après onze jours de négociation, le général accorda à Cochise une réserve sur les terres Chiricahua, avec Jeffords en tant qu'agent. En contrepartie, Cochise tint parole, son peuple vécut paisiblement jusqu'à sa mort en 1874. A partir de cette date, le gouvernement brisa le traité signé par Cochise et déplaça sa tribu de leurs montagnes vertes vers le désert aride de l'Arizona.
Le plus jeune fils de Cochise, Naiche, et Geronimo s'enfuirent avec la tribu et se cachèrent dans les montagnes de Chiricahua. Ils réussirent à rester libres pendant dix ans, ne se rendant finalement qu'en 1886.
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Ven 29 Jan - 15:34:38

 

 Pour une raison quelconque, les gens continuent de penser qu'il est normal de porter des coiffures et des vêtements de Natif américain dans le cadre de leur nouvelle vidéo fraîche, costume d'Halloween ou autre...

"Nous avons vécu des atrocités pour survivre et assurer que notre mode de vie continue.Toute moquerie, que ce soit Hallowseen, Victoria Secret - ils crache sur nous ils crachent sur notre culture, et c'est bouleversant.»
(Erny Zah, Navajo)

"Nous sommes des gens; nous ne sommes pas une déclaration de mode ni un costume.Nous sommes des gens qui sont confrontés à de graves problèmes, perpétuer encore ces types de stéréotypes et de mépris pour le mode de vie d'une communauté est inacceptable."
(Jennie Luna, Chicana et Caxcan)




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Sam 30 Jan - 10:54:13

Crazy Horse (Tashunkewitko), chef Sioux, est né sur la RiRépublicaine en 1845. Il est mort, tué à Fort Robinson, au Nebraska, en 1877.
Dès l'âge de 16 ans, il se fit connaître auprès de ses congénères en tant que guerrier très brave, et au sens de l'honneur développé. Lors de l'attaque du fort Phil Kearny, à l'âge de 20 ans, Crazy Horse fut désigné pour attirer les soldats hors du fort. Le stratagème qu'il utilisa lui fit obtenir la reconnaissance de son statut de chef, et Sitting Bull l'appuya fortement pour l'imposer en tant que leader principal de la guerre. En 10 ans de guerre, il n'a perdu qu'une ou deux batailles.
Lors d'une réunion de toutes les tribus en 1876, Crazy Horse et 700 guerriers combattirent les troupes du Général Crook, composées pour beaucoup de tribus Crow, envoyées pour en finir avec eux. Les forces du Général Crook furent mises en déroute, puis ce fut le tour du Général Custer, qui trouva la mort le 25 juin 1876 lors de l'attaque du camp de Crazy Horse.
Si Sitting Bull fut poursuivi jusqu'au Canada, Crazy Horse et les Cheyennes furent relativement tranquilles. De temps en temps, des délégations d'indiens amicaux lui furent envoyées afin de le convaincre de se rendre dans une réserve, où il serait traité convenablement.
Finalement, avec la disparition du buffle qui était la principale source de leur nourriture, Crazy Horse fut amené à devoir accepté la proposition et, en juillet 1877, il se rendit avec plusieurs centaines d'indiens à Fort Robinson, dans le Nebraska, avec l'assurance que les indiens seraient écoutés par le gouvernement.
Il mourut peu après, tué d'un coup de baïonnette, lors d'un guet-apens organisé par le Général Crook et plusieurs indiens, dont Little Big Man, selon de nombreux indiens présents alors. Ses parents enlevèrent le corps, et nul ne dévoila le lieu de son enterrement.
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Lun 1 Fév - 15:15:51

L’Univers qui contrôle toute vie a un équilibre mâle et femelle qui prévalent sur notre grand-mère sacrée: la Terre.

Cet équilibre doit être reconnu et doit devenir le facteur déterminant dans toutes les décisions que chacun prend, qu’elle...s soient spirituelles, sociales, sanitaires, éducationnelles ou économiques.

Une fois que l’équilibre est devenu une partie intégrante de la vie de chacun, toute planification, recherche, action directe, et suivi devient une suite logique. Les buts ciblés deviennent des réalités de manière consistante. De bonnes choses arrivent aux bonnes personnes, rappelez-vous toujours que le temps est de votre côté.

Mitakuye Oyasin
(Nous sommes tous inter-reliés)

(Russell Means, repose en paix – 10 Novembre 1939~22 Octobre 2012)




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Mer 3 Fév - 10:53:31

Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Jeu 4 Fév - 15:36:26

 
 
Entrer dans la danse de la vie

Peu importe ce que nous ressentons ou savons, peu importe nos dons ou talents cachés : seule l'action les amènera à se manifester. Nous sommes nombreux à comprendre intellectuellement des concepts ...comme l'engagement, le courage et l'amour, mais nous ne les connaissons véritablement que lorsque nous les actualisons. L'action nous amène à la compréhension et transforme la connaissance en sagesse...

Dan Millman 
 
Sagesse Amérindienne




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Associer les mots:   

Revenir en haut Aller en bas
 
Associer les mots:
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mots farfelus ? définitions farfelues...
» Nos expressions et mots français préférés
» Vire-langues,,,Amusez-vous bien en prononçant ces petits mots.
» Lire en anglais : mots, expressions difficiles à comprendre
» Les Mots de Sartre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Philippe :: Détente et réflextion. :: Détente et réflexion.-
Sauter vers: