AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Associer les mots:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
AuteurMessage
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Ven 16 Oct - 18:56:58

Puisse chaque événement de votre vie,vous apprendre quelque chose de bon...
(Osho )
Sagesse Amérindienne




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Sam 17 Oct - 11:25:28

Les hommes montaient à cru, utilisant des couvertures plutôt qu’une selle. Pour prévenir des dommages causés par le frottement, ils portaient des pagnes et des mocassins. Les hommes apprenaient à chasser et à se battre à cheval. Ils avaient des lances, des boucliers, des arcs et des flèches, des grands couteaux pour se battre au corps à corps.
Les femmes quant à elles cuisinaient, nettoyaient et élevaient les enfants. Les Comanches étaient des chasseurs nomades et quand ils changeaient de territoire, c’étaient les femmes et les enfants qui pliaient les tipis en peaux et préparaient le départ. Quand les enfants grandissaient, on les autorisaient à faire des erreurs dans le but d’apprendre. Plus les hommes vieillissaient plus on attendaient d’eux d’être des amis, de ne pas se vanter ni de vouloir prouver leur masculinité. Les Comanches n’avaient pas de grandes cérémonies religieuses. La plus importante phase de la vie d’un jeune homme était la quête d’une vision. Un garçon s'y préparait avec soin autant physiquement que spirituellement. Il devait trouver un endroit retiré pour jeuner, méditer et prier pendant des jours, en attendant une vision. Elle venait souvent sous la forme d’un être ou d’un animal. Si l’enfant ne réussissait pas la 1ère fois, il essayerait à nouveau jusqu’au succès. Il pourrait alors rentrer au village en tant qu'homme. C'etait sa 1ère experience avec 'puhas', sorte de puissance divine. Les Comanches n’étaient pas très supePSTitieux , mais ils croyaient que 'puhas' protègerait leur famille et leurs armes. Si un homme avait un grand 'puhas' et une connaissance des cérémonies, de la médecine et des plantes, on l’appelait 'medicine man' (l’homme médecine). Quand l’homme blanc vint sur leur territoire, les Comanches les combatirent fort et longtemps pour défendre leur terre. Ils finirent cependant grand perdants comme pour les autres tribus. Aujourd’hui, nous avons peu de documentation sur les Comanches hormis qu’à un moment donné ce grand peuple domina le sud ouest de l’Amérique.
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Dim 18 Oct - 11:48:34

« Être fort, c'est rayonner de bonheur quand on est malheureux. C'est essayer de pardonner à quelqu'un qui ne mérite pas le pardon. C'est donner sans retour. C'est rester calme en plein désespoir. C'est être joyeux quand on ne l'est pas. C'est sourire quand on a envie de pleurer. C'est faire rire quand on a le coeur en morceaux. C'est se taire quand l'idéal serait de crier à tous son angoisse. C'est consoler quand on a besoin d'être consolé soi-même ...
(Laure Perrette)
 
Sagesse Amérindienne




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Lun 19 Oct - 15:29:26

Les indiens Cheyennes vivaient dans les grandes plaines à l’est des Montagnes Rocheuses et à l’ouest du fleuve Mississipi. Aujourd’hui, ils sont installés dans le Montana dans l'Oklahoma. A l’origine, ils vivaient dans l’est des Etats-Unis. Ils étaient sédentaires et habitaient dans des villages. Quelques-uns déménagèrent plus a l’ouest. Finallement, ils s’installèrent dans les grandes plaines et les régions boisées de la vallée du Mississipi.



Langue:
Le dialecte Cheyenne est appartient à la famille des Algonquins. Leur alphabet contient 14 lettres. Les Cheyennes essaient désespérement de conserver leur langue d'origine..
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Mer 21 Oct - 15:57:04

Je regarde le passé, je suis remplie de gratitude...
je regard l'avenir, je suis remplie de vision...
Je regardant vers le haut, je suis remplie de force...
Regarder à l'intérieur, je découvre la paix...
 
Sagesse Amérindienne




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Jeu 22 Oct - 11:11:39

Vie quotidienne:
Les Cheyennes préparaient leur journée avant le lever du soleil. Faire du feu était la première tache à effectuer. Les femmes se levaient et allaient chercher de l’eau, pendant que les hommes et les garçons allaient prendre leur bain dans le ruisseau le plus proche. Les femmes préparaient alors le repas du matin. Les garçons devaient aussi récupérer les chevaux qui s’étaient éloignés du camp pendant la nuit. Après le repas, des annonces étaient faites par un ancien qui tournait autours des gens avec son cheval. Quand il avait fini, les gens vaquaient à leurs occupations quotidiennes. Les enfants se dispersaient pour aller nager, jouer ou faire des figurines de glaise. Les femmes formaient des groupes pour aller chercher du bois et des racines tôt le matin. C’était leur moment pour blaguer et rire. Elles ramassaient des bouts de bois par terre et brisaient des branches. Le bois était ensuite partagé, mis en fagots et attaché sur leurs dos. Puis, elles revenaient au camp. Les hommes les plus âgés fabriquaient les arcs, les flèches et les pipes pendant que les plus jeunes amélioraient leur apparence personnelle ou écoutaient les vieux hommes, sages et avisés. Les hommes chassaient le gibier pour fournir le camp en nourriture. Le soir venu, les Cheyennes faisaient de la musique, des danses, et autres activités. Puis le camp redevenait silencieux et tout le monde allait se coucher. Une coutume importante chez les Cheyennes était de fumer le calumet de la paix. Cette coutume repondait à des règles très strictes. Une prière était faite avant la première bouffée. Chacun avait sa propre manière de fumer le calumet. Une autre coutume était de raconter des histoires, seules quelques personnes étaient habilitées à le faire. Ces histoires étaient racontées souvent, et toujours de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Sam 24 Oct - 15:42:35

LA FÉCONDATION DE MÈRE TERRE «Grand-père avais l'habitude d'appeler la pluie" le rituel érotique entre le Ciel et la Terre ». La pluie représente les graines semées par le Ciel, dans le ventre de la Terre, et le Tonnerre, la vois du Grand Esprit rugissant à la vie... La formation des pluies, entre le Ciel et la Terre est l'Amour sexuel à l'échelle Cosmique. Toute la nature est impliquée. Les nuages, le corps du Ciel, sont titillés par la tempête. A son tour, le Ciel caresse la Terre avec des vents violents, qui se précipitent vers leur apogée érotique, la Tornade. Les herbes qui surgissent du ventre chaud de la Terre peu de temps après la pluie, sont appelés les Enfants Innombrables de la Terre qui serviront a l'humanité comme nourriture et médicament. La saison des pluies est la saison de la Vie...
Sagesse Amérindienne




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Lun 26 Oct - 12:49:11

LES HURONS

Les Hurons constituaient une nation indienne tres developpée avec a sa tête un système gouvernemental bien défini. La Nation Huron était divisée en tribus ou clans. Leur histoire est faite de guerres menant parfois à des pertes de territoire obligeant certains de leurs clans à déménager. Les Hurons n’étaient pas des nomades; ils avaient plusieurs grands villages, chacun avec sa propre représentation gouvernementale.
Les Hurons vivaient dans des maisons communes consistant en de grandes huttes de bois. Ces habitations mesuraient entre 45 et 55 mètres de long. Les murs étaient fait d’écorces posées sur une charpente de troncs d’arbres. La plus longue de ces habitations mesurait 125 mètres de long et fut découverte dans l'Etat de New-York. Pendant les périodes de paix, les Hurons chassaient et pêchaient, ils se servaient d’arcs, de flèches et de lances.

Les tribus de la nation huron avaient chacune leur propre héritage culturel. Elles étaient divisée en clans. Les plus importantes sont les Arendahronons, les Attigneenongnahacs, les Attignawantanset les Tahontaenrats.
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Mar 27 Oct - 12:17:06

Lorsqu'une porte du bonheur se ferme, une autre s'ouvre ; mais parfois on observe si longtemps celle qui est fermée qu'on ne voit pas celle qui vient de s'ouvrir à nous...
Helen Keller
Sagesse Amérindienne




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Jeu 29 Oct - 11:45:59

Les Hurons étaient considérés comme une force guerrière puissante, ils disposaient d’un territoire étendu au Canada et aux Etat-Unis. Il allait du fleuve Niagara à l’Est au fleuve Sainte Claire à l’ouest jusqu’au lac Erié au sud. En 1535, la population comptait entre 30,000 et 45,000 individus. Après les guerres de 1640 et les épidémies qui s'en suivirent, la nation Huron ne comptait moins de 10,000 personnes.

Les principaux ennemis des Hurons étaient les Iroquois. Leurs guerres firent beaucoup de morts, ils y perdirent aussi une partie de leur grand territoire. Les nations plus petites durent elles-aussi entrer en guerre lorsque la tribu des Rohronans fut attaquée. En 1625, ces petites tribus jusque la neutres durent choisir leur camp, soit s'allier avec les Hurons, soit avec les Iroquois. Les Hurons ne purent jamais reprendre leur vaste territoire d’antan. Les attaques des autres tribus les entrainèrent dans des années de guerre et de privations. Les Hurons durent quitter leur terre natale et se disperser. Les derniers membres de la tribu du maïs se joignirent aux tribus Hurons qui s’installèrent au Québec, alors que les membres de la tribu du rocher se joignirent aux Onodagas, les membres de la tribu de l’ours quant à eux partirent avec les Mohawks. La puissante nation Huron fut ensuite obligée de rejoindre des réserves. Ils durent aussi vivre avec leurs ennemis les Iroquois.
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Jeu 29 Oct - 18:33:07

"Les dictateurs à toutes les époques ont appris rapidement que si vous voulez affaiblir la volonté d'un peuple,alors vous devez détruire leurs rêves,
rendre leurs mythes incompréhensibles
et les remplacer par d'autres."
Phil Hine
Sagesse Amérindienne




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Ven 30 Oct - 10:42:27

(Dakotas, Nakotas, Lakotas)
Les Sioux vivent dans les plaines du nord, incluant les Dakotas du Nord et du Sud, le Nebraska, le Wyoming etle sud du Montana.
Le nom SIOUX (prononcer SOU) vient d’une transcription française du nom Nadouessioux; ce nom était donné aux sioux par leurs voisins et ennemis, les indiens Algonquins. Ce mot veut dire 'petits serpents' c’est à dire, ennemis petits ou secondaires. Les sioux s’appellent eux-même Dakota, Lakota, Nakota, qui veut dire dans leur dialecte 'les alliés’. Ces noms viennent des différents endroits où ils vivaient à l’origine. Le langage sioux est parlé en 3 principaux dialectes, le Santee à l’est, Le Yankton au centre, et le Teton à l’ouest. Les Sioux ont du quitté leur terre natale de l’Est, chassé de leur territoire par les tribus plus puissantes. Ils apparaissent dans les récits pour la première fois en 1650 dans la région des lacs Milles et Leech a proximité du Mississipi, dans le Minnesota. Les frontières de leur nouveau territoire étant à un jour de marche du lac supérieur. Sous la pression des tribus Ojibway (parmis les 1er à obtenir des armes à feu) , ils se déplacèrent a nouveau plus à l’ouest, poussant devant eux les Cheyennes, les Omahas, les Crows et d’autres tribus plus petites. Ils envahirent rapidement tout l’ouest et le sud-ouest du pays après l’acquisition de chevaux et de fusils. Vers 1750, ils traversèrent le Mississipi et envahirent les Black hills. En 1805, avant le début des divers traités, ils possédaient un territoire s’étendant du centre du Wisconsin jusqu’au Wyoming, englobant les fameuses Black Hills (dans le South Dakota). Au nord leur nouveau territoire s'étendait jusqu'a la frontiere canadienne au nord de l’actuelle ville de Platte. La nation Sioux n’était pas une nation compacte avec un gouvernement central et un seul chef à sa tête, mais une confédération de 7 sous-tribus alliées parlant une même langue. Chaque tribu avait un chef et se divisait à nouveau en bandes ou villages ayant à leur tour à leur tête chacun un chef. Sur leur terre originelle de l’Est, les Sioux subsistaient grâce à la pêche, la chasse du petit gibier, la récolte du riz sauvage et était des experts dans le maniement du canot. Mais en partant dans l’ouest, et par l’acquisition du cheval, leur style de vie changea complètement, ils devinrent une tribu de cavaliers nomades dont la survie dépendait principalement du bison. C'était des guerriers, armés de couteaux, arcs et flèches, lances et boucliers. Ils ne furent jamais de grands agriculteurs.
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Dim 1 Nov - 16:42:23

Laissez-nous vivre dans la paix et l'harmonie, afin que nous puissions maintenir l'équilibre de la Terre et de toute vie.
Seules la prière et la méditation peuvent accomplir cela."

Thomas Banyacya, Indien Hopi
Sagesse Amérindienne




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Mar 3 Nov - 10:05:47






Nombre de messages: 15066
Age: 65
Localisation: astéroïde B 612
Emploi: RÊVEUSE PACIFISTE
Loisirs: lecture, promenades
Date d'inscription: 12/06/2007

Sujet: Re: Bienvenue dans le tipi...   Jeu 19 Juil - 2:49


Le tipi.



C’est un beau tipi blanc

Dressé dans la prairie,

Ses treize perches de bois

Dirigées vers le ciel…

C’est mon tipi à moi,

Et à mon grand Sachem.

Et lorsque vient le soir,

Qu’il rentre de la chasse,

Il m’emmène au tipi,

Le huitième, c’est le nôtre…

Entrés dans le tipi,

Nous sentons la quiétude,

Et la douce chaleur

Du foyer du milieu.

Les peaux de bisons attendent ,

Les herbes sacrées dispersées,

Aux quatre directions.

Il a brûlé l’herbe douce

Et la fumée est odorante…

Alors, mon grand Sachem

S’assied derrière moi,

Et il étend ses mains,

Pour donner la lumière,

Et pour donner l’amour,

A l’amour de sa squaw.

Sa squaw qui le regarde,

Comme on regarde un Dieu.

C’est mon tipi à moi,

Et celui de mon âme.

Un arbre magnifique

Se dresse près de lui.

On entend pas très loin

Le bruit de la rivière,

Où j’irai me baigner,

Lorsque viendra le soir.

Et mon amitola,

Avec sa couverture,

Me prendra dans ses bras,

Et me réchauffera…

Et ses lèvres si douces

Viendront prendre les miennes,

Et avec précaution,

Comme on ouvre une fleur,

Il viendra dans mon âme

Et prendra ma raison.

Il boira la rosée à l’aube,

Et quand viendra l’aurore,

Fermera les pétales

Qui ne sont que pour lui.

Et je serai heureuse

Comme peut l’être une squaw,

Quand elle reçoit l’amour

De son « chan « adoré.

Dans son grand tipi blanc

Dressé dans la prairie,

Ses treize perches de bois

Dirigées vers le ciel…
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Jeu 5 Nov - 15:30:53

Il y a très, très longtemps, quand la terre et ses habitants étaient encore jeunes, les corbeaux étaient tous blancs comme neige. En ce temps-là, les hommes n'avaient ni chevaux, ni fusils, ni armes en métal. Mais ils dépendaient pourtant de la chasse au bison pour manger et survivre.
 
 
  
  
 Il était difficile, aléatoire et dangereux de chasser le bison à pied, avec des armes à pointe de pierre. 
  
 
Les corbeaux rendaient les choses encore plus difficile aux chasseurs, car ils étaient les amis des bisons. Ils montaient très haut dans le ciel, au-dessus de la prairie, d'où ils pouvaient voir tout ce qui se passait. 
  
 
A chaque fois qu'un chasseur s'approchait d'un troupeau, les corbeaux volaient jusqu'à leurs amis et  se perchant entre leurs deux cornes, ils les mettaient en garde 
  
« Croa, croa, croa, chers cousins, voici venir des chasseurs. Ils sont en train de ramper dans le ravin qui est là-bas. Ils sont derrière cette colline. Attention ! Croa, croa, croa! ». 
  
 
 En les entendant, les bisons s'enfuyaient au galop, et alors, les gens mouraient de faim 
  
Les indiens  se réunirent donc en conseil pour décider quoi faire. Parmi les corbeaux, il en était un énorme, deux fois plus gros que tous les autres, qui était leur chef. 
 
 
 
Pendant le conseil, le vieux sage se leva et suggéra ceci : 
  
 « il nous faut prendre le grand corbeau blanc et lui donner une bonne leçon. Nous n'avons que cette solution, ou bien nous allons continuer à avoir faim». 
 
 
 
Il prit une grande peau de bison, entière, avec la tête et les cornes, et il la posa sur les épaules d'un jeune brave, en disant :
  
« mon neveu, glisse-toi parmi les bisons. Ils te prendront pour l'un des leurs, et ainsi tu pourras capturer le grand corbeau blanc ». 
  
Ainsi déguisé en bison, le jeune indien  se faufila au milieu du troupeau et fit semblant de brouter. 
  
Les grands animaux hirsutes ne lui prêtèrent pas la moindre attention. 
  
Ensuite les chasseurs quittèrent leur campement et le suivirent, leur arcs tous prêts. Comme ils s'approchaient du troupeau, les corbeaux s'en vinrent, comme d'habitude, prévenir les bisons : 
  
« croa, croa, croa, chers cousins, les chasseurs viennent pour vous tuer. Gardez-vous de leurs flèches. Croa, croa, croa ! ». 
 
 
 
Et, comme d'habitude, tous les bisons de s'enfuir au galop....... Tous, sauf bien sûr le jeune chasseur sous sa peau hirsute, qui faisait semblant de continuer à brouter. 
  
Le grand corbeau blanc vint donc se percher sur les épaules du chasseur  et battant des ailes, il lui dit : 
  
 « Croa, croa, croa, mon frère, es-tu sourd ? . Les chasseurs sont tout près, juste de l'autre côté de la colline. Sauve-toi ! ». 

Mais, à ce moment-là, le jeune chasseur laissa tomber sa peau de bison et s'empara de grand corbeau en le saisissant par les pattes. 
  
Puis il prit un lien de peau, lui attacha les deux pattes ensemble et attacha l'autre extrémité à une grosse pierre. Le corbeau se débattait tant qu'il pouvait, mais en vain. 
 
 
 
Les indiens  de nouveau tinrent conseil. 
 
 « Qu’allons-nous faire de ce sale corbeau, qui nous a affamés tant de fois ? Je vais le brûler ! ».
 
 S’écria un chasseur en colère. Et avant qu'on ait pu faire le moindre geste, il arracha le corbeau des mains du jeune chasseur et le plongea dans le feu du conseil, avec sa pierre et sa lanière de cuir. « Ça t'apprendra ! » lui dit-il.
 
Bien entendu, le lien qui l'attachait à la pierre brûla complètement presque tout de suite, et le grand corbeau réussit à s'envoler.
 
 
 
 
Mais il était un peu roussi, et certaines de ses plumes étaient carbonisées.
 
 Il était toujours aussi gros, mais il n'était plus blanc.
 
 « croa, croa, croa ! » cria-t-il en s'envolant du plus vite qu'il pût.
 
« Jamais je ne recommencerai ; je n'avertirai plus les bisons, Je vous le promets, Croa croa croa ! ».
 
C'est ainsi qu'il réussit à s'échapper. Mais, depuis ce temps-là, tous les corbeaux sont noirs.
 
Raconté par les Sioux Brûlés




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Ven 6 Nov - 10:50:30

Reconnu comme le dernier chef des Indiens Miami, Little Turtle est né en 1782 en Indiana. Fils du chef miami Acquenacke et d'une mère mohican, il mena la confédération des guerriers Miami, Shawnee, Ojibway, Delaware, Potawatomi et Ottawa, qui assenât une défaite au Général Arthur Saint Clair, à Fort Recovery le 3 novembre 1791.
Sur 1300 soldats de l'armée, 602 furent tués et 300 blessés, contre seulement 66 du côté des indiens, qui eux comptaient 1000 guerriers. Ce fut la plus grande défaite que connurent les américains infligée par les indiens.
Il combattit plus tard les milices américaines qui voulaient les punir, lui et d'autres tribus, pour avoir pillé des colonies américaines dans les territoires du Nord-Ouest. Il gagna contre les troupes du Général Josiah Harmar et contre celles du Général Arthur Saint Clair dans les années 1790.
Ils demeurèrent invaincus jusqu'en 1793, jusqu'à leur déroute à la bataille de Fallen Timbers, bataille contre la garnison d'Anthony Wayne, en août 1794. Cette défaite mis effectivement fin à deux décennies de guerre. En 1795, Little Turtle signa le Traité de Fort Greenville, cédant les terres indiennes de l'Ohio, du Michigan, de l'Indianna et de l'Illinois, propriété d'une confédération d'indiens connue en tant que la Confédération Indienne du Nord-Ouest.
Après cela, Little Turtle exhorta à la paix et demanda à son peuple de ne pas rejoindre la confédération de Tecumseh. Il se battit contre l'alcoolisme et les ravages des épidémies en faisant la promotion des vaccins. Il rencontra par la suite George Washington à Philadelphie en 1797, avant de décéder le 14 juillet 1812 à Fort Wayne, dans l'Indianna
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Dim 22 Nov - 16:24:12

Le Présent c'est le moment que nous devons vivre... l'occasion que nous avons pour être de meilleures personnes, la possibilité d'exprimer le meilleur de nous. Aujourd'hui, c'est la vie réelle, et pas un mirage comme l'avenir... Si nous vivons le moment présent de la meilleure façon possible, nous obtiendrons l'équilibre permanent qui nous permettra d’être plus heureux et d'atteindre nos objectifs... !
 
[size=19]
[/size]
 
La solitude n'est qu’une illusion de notre esprit... Personne ne peut être vraiment seul quand on est entourés par toute la beauté que la Nature nous donne tous les jours... Qui est capable de percevoir l'émerveillement de la vie en chaque chose dans la forme, ne sera jamais isolé...de cette façon vous pourrez ouvrir les portes de l'équilibre qui mène à la stabilité émotionnelle, physique et spirituelle.... Qui fonde son bonheur sur les choses vraiment importantes comme la santé, l'amour, l'honnêteté, la compassion, l'unité et le respect, ne vivra jamais la sensation pénible de qui crois être seul...
 
Sagesse Amérindienne




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Lun 23 Nov - 10:33:03

Pipes et calumets
Le calumet, ancien mot provenant du français et désignant une pipe ou
un tuyau de pipe dans les premiers registres historiques d' Amerique du
Nord, est un élément puissant de la culture des Indiens et un symbole
religieux. Le calumet est aussi au centre de la solidarité et du
pouvoir des bandes indiennes. Les indiens utilisent bien entendu cette
pipe pour fumer du tabac en offrande au Tout-Puissant. Associé au
tonnerre et représentant l'honneur et le caractère sacré de toute vie,
le calumet est souvent utilisé pour sceller des alliances, provoquer la
pluie tant attendue et consacrer marchés et traités. Fumer le calumet
de paix en récitant une prière demeure la façon traditionnelle de
marquer le commencement de pourparlers entre les groupes ou les nations
et pour sceller les amitiés.
[color:d9ad=Red:d9ad][color:d9ad=Red:d9ad]À
l'exception du grand nord et de certaines régions du nord-ouest où le
tabac fut introduit par les commerçants européens, le fait de fumer la
pipe est au centre de la pensée et du comportement religieux de la
plupart des autochtones du reste de l' Amerique du Nord. La cérémonie
du calumet, commune chez les tribus des plaines, consiste à offrir le
calumet aux quatre points cardinaux, qui représentent les éléments de
la vie spirituelle autochtone. Il y a des calumets pour le commerce et
les échanges, et on les fume tant pour marquer la paix que la guerre.
Les tuyaux de ces pipes sont souvent longs, faits de bois léger, peints
de différentes couleurs et ornés de piquants de porc-épic, de perles,
de fourrure et de plumes. Les fourneaux sont taillés dans de la pierre
à savon, de la catlinite, dans de l'os ou moulés dans de l'argile. Ils
sont gravés de dessins géométriques, enjolivés d'incrustations de plomb
ou tout simplement polis.

Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Lun 23 Nov - 15:56:36

La clarté de l'esprit, qui est si dure à atteindre, dissipe la peur de l'homme, mais l'aveugle également... Elle force l'homme à ne jamais avoir de doute… Si l'homme cède à ce prétendu pouvoir, il aura succombé à son second ennemi et ratera son apprentissage spirituel… Il peut se transformer en un vif guerrier, ou un clown…, mais il n'apprendra plus ou n'aspirera plus à rien...
 
 
 
S'il défait cet ennemi il saura à ce moment  que le pouvoir qu'il avait poursuivi si longtemps est finalement sien. Son souhait est la règle. Il voit tout ce qui est autour de lui. Mais il a également trouvé son troisième ennemi le pouvoir.
 
 
 
L'homme à ce stade peine à percevoir son troisième ennemi s'approchant de lui. Et soudainement, sans s'en rendre compte, il aura certainement perdu la bataille. Son ennemi l'aura transformé en homme cruel et capricieux. L'homme qui est défait par le pouvoir meurt sans vraiment savoir comment le contrôler. Le pouvoir est seulement un fardeau sur son destin...et le premier ennemi de l'homme, c'est l'homme lui-même...




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Mar 24 Nov - 10:05:16

Big Foot fut le leader du groupe Miniconjou, massacré dans la crique de Wounded Knee le 29 décembre 1890.
Big Foot et son peuple vécurent dans la réserve de Cheyenne River, et furent les croyants les plus enthousiastes de la cérémonie de la Ghost Dance. La famine et la misère qu'ils trouvèrent dans leur réserve, lors de la défaite finale en 1889, firent que les Lakotas trouvèrent refuge dans le message de Renouvellement Messianique de la Ghost Dance. Le mouvement envahit rapidement tout le campement, alertant les agents indiens locaux. Plusieurs danseurs furent supprimés, d'autres rappelés à l'ordre par les troupes.
A la réserve de Standing Rock, où Sitting Bull fut suspecté d'encourager la Ghost Dance dans le but de provoquer un soulèvement, il y eut une effusion de sang lorsque la police indienne tua Sitting Bull lors de son arrestation. Beaucoup de la tribu du vieux chef décédé s'échappa alors pour se réfugier auprès de Big Foot.
Ce dernier décida de conduire son peuple loin de la violence rencontrée à Standing Rock, et s'échappa vers le sud, à Pine Ridge, espérant y trouver la sécurité. Malade, Big Foot n'avait plus d'intentions belliqueuses, et portait un drapeau blanc lorsque les patrouilles militaires les capturèrent le 28 décembre 1890. Cette nuit-là, Big Foot et sa tribu campèrent près de la crique de Wounded Knee, cernés par les soldats.
Le matin suivant, les soldats installèrent des mitrailleuses tout autour du camp, et commencèrent à confisquer les armes aux indiens. Lorsqu'un coup de feu partit accidentellement, les soldats ouvrirent le feu, et en quelques minutes, tuèrent plus de 370 lakotas. Puis ils poursuivirent les femmes et les enfants, pour les abattre à plusieurs kilomètres du lieu de la confrontation première.
Big Foot fut le premier à être abattu à Wounded Knee.
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Mar 24 Nov - 18:56:50

J'ai été la plaine et la montagne.
L'étendue sans fin de plusieurs horizons.
Et l'altitude infinie d'un regard très haut.
J'ai été la chaleur Enveloppant de part en part ceux qui marchent.
Dans un espoir J'ai été l'heure du zénith l'ombre minuscule du temps qui passe Et qui repasse immobile....
 
[size=18]
[/size]
 

Et dans un creux de roche J'ai été l'écho d'un chant très peu connu Et réservé à l'ensemble des solitaires.
Mais aujourd'hui un vent nouveau néglige ma présence En soufflant quelque chose de doux .
Alors je prends forme d'un chemin mort Et m'y cache pour toujours.
Sagesse Amérindienne
 
[size=18][/size]




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Mer 25 Nov - 12:53:43

Regardez mes frères, le printemps est venu, la terre a reçu les baisers du soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour. Chaque graine est éveillée, et de même, tout animal est en vie. C'est à ce pouvoir mystérieux que nous devons nous aussi notre existence. C'est pourquoi nous concédons à nos voisins, même nos voisins animaux, autant de droit qu'à nous d'habiter cette terre.

Cependant écoutez-moi mes frères, nous devons maintenant compter avec une autre race, petite et faible quand nos pères l'ont rencontrée pour la première fois, mais aujourd'hui, elle est devenue tyrannique. Fort étrangement, ils ont dans l'esprit la volonté de cultiver le sol, et l'amour de posséder est chez eux une maladie. Ce peuple a fait des lois que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour eux seuls et ils se barricadent contre leurs voisins. Ils défigurent la terre avec leurs constructions et leurs rebuts. Cette nation est comme le torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage."

Tatanka Yotanka, ou Sitting Bull, grand chef Sioux
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Mer 25 Nov - 19:03:17

La clarté de l'esprit, qui est si dure à atteindre, dissipe la peur de l'homme, mais l'aveugle également... Elle force l'homme à ne jamais avoir de doute… Si l'homme cède à ce prétendu pouvoir, il aura succombé à son second ennemi et ratera son apprentissage spirituel… Il peut se transformer en un vif guerrier, ou un clown…, mais il n'apprendra plus ou n'aspirera plus à rien...
 
 
 
S'il défait cet ennemi il saura à ce moment  que le pouvoir qu'il avait poursuivi si longtemps est finalement sien. Son souhait est la règle. Il voit tout ce qui est autour de lui. Mais il a également trouvé son troisième ennemi le pouvoir.
 
 
 
L'homme à ce stade peine à percevoir son troisième ennemi s'approchant de lui. Et soudainement, sans s'en rendre compte, il aura certainement perdu la bataille. Son ennemi l'aura transformé en homme cruel et capricieux. L'homme qui est défait par le pouvoir meurt sans vraiment savoir comment le contrôler. Le pouvoir est seulement un fardeau sur son destin...et le premier ennemi de l'homme, c'est l'homme lui-même...




Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
majo
Grand Orateur
Grand Orateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29319
Age : 68
Localisation : Huy ( Liège) Belgique
Emploi : Institutrice
Loisirs : lecture-écriture.
Date d'inscription : 02/03/2010

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Jeu 26 Nov - 9:53:07

Le territoire des Commanches comprenait les zones qui vont du Colorado jusqu’au Rio Grande au Texas. Ce territoire aussi appelé le grand désert américain regorgait autrefois de bisons, de chevreuils, d'antilopes, d'ours et de loups. Tous ces animaux, à l’exception du loup, étaient chassés par les Comanches et assuraient leur subsistance. Leur régime alimentaire était complété par des pommes de terre, des fruits, des noix et des baies qui étaient récoltées par les femmes. Leur nourriture était variée. Les Comanches étaient bons cavaliers, ils savaient monter à cheval depuis leur plus jeune âge. La richesse parmi les membres de la tribu était calculée en fonction du nombre des chevaux que possédait une famille.
Revenir en haut Aller en bas
froogy
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57858
Age : 65
Localisation : Le Gard
Emploi : Retraité
Loisirs : Ordi,ballades,films,musique.
Date d'inscription : 20/08/2004

MessageSujet: Re: Associer les mots:   Jeu 26 Nov - 12:08:27





Facebook est au numérique ce que les OGM sont à l'agroalimentaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
http://froogystar30.wix.com/fond-d-ecran#!
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Associer les mots:   

Revenir en haut Aller en bas
 
Associer les mots:
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 39 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mots farfelus ? définitions farfelues...
» Nos expressions et mots français préférés
» Vire-langues,,,Amusez-vous bien en prononçant ces petits mots.
» Lire en anglais : mots, expressions difficiles à comprendre
» Les Mots de Sartre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Philippe :: Archives. :: Archives.-
Sauter vers: